Presse & expos

Presse & Télévision

Laurence Sculptures dans M Comme Maison sur C8

M Comme Maison (C8)

Emission du dimanche 5 Septembre 2021

Art Culture France

Art Culture France

Page Artiste en ligne

Ouest France

Ouest France

4 Novembre 2015

Art&Design N°4

Art & Design

Mai – Juillet 2015 | Page 27

Fouquet'(s) - Couverture

FOUQUET'(S)

N°14 | Page 16

Expositions

KBO, Laurence Sculptures expose au Salon Art3F de Paris, septembre 2021

Salon Art3F de Paris

Septembre 2021

Salon d'Automne 2020

Salon d’Automne de Paris

Octobre 2020
(edition virtuelle)

Terre & Flamme - Salon de Sculpture - 2017

Salon Terre & Flamme

Novembre 2017

Salon d'Automne 2017

Salon d’Automne de Paris

Octobre 2017

Animal Art - Edition 3 - Mars 2017

Animal Art Bruxelles

Mars 2017

Exposition au Fouquet's

Fouquet’s Barrière Paris

Octobre 2012 | Janvier 2013

Salon Contemporain 2014

Salon d’Art Contemporain

Novembre 2014

Critiques

Laurence FRICHE, également connue sous le pseudonyme K BO, est sculpteur-animalier. Cette artiste honfleuraise a donc choisi une voie royale de la sculpture où se comptent d’admirables créateurs classiques et contemporains captivés par cet hommage aux êtres et à la nature. Modeler la terre chez Laurence FRICHE, c’est aussi voir son ouvrage se pérenniser par le bronze d’où sa volonté de privilégier entr’autres , de superbes effets de matière qui complètent avec brio sa façon très particulière de générer en trois dimensions. Elle est vraiment époustouflante cette suite animalière de l’artiste, où la minutie et le réalisme d’un pelage ou d’un plumage se complète d’une sûreté des attitudes et d’une étonnante maîtrise de l’expression, pleine de vitalité et même d’humour. Laurence FRICHE représente un intéressant bouleversement dans la façon de concevoir les animaux par la sculpture, au fil d’une définition personnelle faite à la fois de charme, de tendresse, de simplicité et on est tenté de dire, d’humanité. A retenir aussi son étonnant jeu d’échec géant pour les chiens, et dont les pièces traditionnelles sont vouées avec pittoresque au genre canin et sont parées des attributs du jeu. C’est audacieux et plein de délices.

André RUELLAN, critique d’art